La France aux Emirats Arabes Unis Ambassade de France à Abou Dabi
fontsizeup fontsizedown

 français    English  
Accueil » L’Ambassade » Les Services » Le Service Culturel » Mission archéologique

Programmes de la mission archéologique

Les axes de recherche actuels sont les suivants :

1) documenter l’évolution des sociétés aux E.A.U. depuis le Néolithique jusqu’à la période islamique ; 2) analyser les relations nouées avec les régions du Golfe, d’Arabie et du Nord de l’océan indien ; 3) mesurer l’impact de l’environnement sur l’évolution de ces sociétés ; 4) mettre en relation complexité croissante des sociétés et spécialisation artisanale.

Les équipes de la mission française aux Emirats mènent des fouilles et/ou des études à long terme dans les émirats de Sharjah, de Fujairah, de Ra’s al-Khaimah et d’Umm al Quwain.

Quatre programmes de recherche sont développés par la mission française, dont les responsables actuels sont Anne Benoist (CNRS, ArchéOrient-Lyon), Vincent Charpentier (Inrap, ArScan-Nanterre), Sophie Méry et Michel Mouton (CNRS, ArScan-Nanterre) :

-  Néolithique (V. Charpentier). Fouille depuis 2006 du campement de pêcheurs d’AKAB, Émirat d’Umm al-Quwain. Recherches sur les gisements de pierres semi-précieuses à Ra’s al-Khaimah.
-  Age du Bronze (S. Méry). Fouille entre 1998 et 2006 de la tombe la mieux préservée de HILI dans l’Émirat d’Abou Dhabi et recherches sur la nécropole de l’Âge du Bronze attenante. La Mission française souhaite reprendre des fouilles sur le site (oasis de l’Âge du Bronze et forteresse de l’Âge du Fer).
-  Age du Fer (A. Benoist). Fouille entre 2001 et 2005 de BITHNAH – forteresse et site rituel. Depuis 2006, fouille de MASAFI, un habitat de vallée également dans l’Émirat de Fujairah,.
-  Période Pré-islamique (M. Mouton). Fouille entre 1986 et 2001 d’une forteresse à MLEIHAH, dans l’Émirat de Sharjah. On prévoit une reprise des fouilles à Mleiha d’ici 2 ans.

Des études de matériel (parure, poterie, vaisselle en pierre et objets en métal) sont menées par des chercheurs, des étudiants en Master et des doctorants des Universités de Paris-1 et de Lyon-2 dans les Musées et Départements des Antiquités d’Al Ain, de Sharjah, de Fujairah, de Ra’s al-Khaimah et d’Umm al-Quwain sur l’ensemble de ces périodes. Le champ de recherche est également élargi à l’ethno-archéologie (étude des potiers de la région de Masafi par S. van der Leeuw et S. Méry).


publié le 6 octobre 2009

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS